Les différents types de nez
  • Introduction

    Y a-t’il d’abord un nez idéal ? Non, bien sûr. On voit tous les jours dans la Presse féminine de magnifiques mannequins dont le nez n’a pas une forme traditionnelle, c’est-à-dire qui n’ont pas forcément un petit nez en trompette, ou «passe partout». Souvent, un nez un peu aquilin, un peu long, un peu bossu, donne un charme certain au visage.

    On dit aussi que le nez des enfants est mignon, si on les regarde de près, ils se ressemblent presque tous : nez petit dont la pointe du nez n’est pas très défini, un peu relevé de profil, discret de face, avec une racine du nez très peu formée. Souvent c’est ce nez qui est décrit comme étant le nez «qu’on souhaite retrouver». Ce souhait n’est pas forcément une bonne idée. Puisque le nez fait partie intégrante d’un visage, il doit être adapté à celui-ci. Il serait ridicule d’avoir un petit nez sur un long visage ou sur un visage large.

    Si l’on se réfère «au canon» de la beauté classique, on se rend compte qu’en sculpture le « nez grec », c’est-à-dire un nez très droit, pratiquement dans l’axe du front de profil sans angle très marqué entre le nez et le front a eu les faveurs de la Grèce Antique.

    Chez les Romains, les nez des statues sont plutôt proches du nez des enfants, moins droits de profil et en général, plus petits.

    Il est classique de montrer le nez de Néfertiti ou encore celui de Cléopâtre qui, dit-on, avait attiré des hommes politiques célèbres : « le nez de Cléopâtre… eût-il été plus court … la face du monde en eût été changée ».

    Y a t il donc des critères de beauté du nez ? Dans notre expérience non, sûrement pas car comme il a été dit plus haut le nez doit être adapté au visage :

    • Lorsque le visage est long, il est plus seyant d’avoir un nez plutôt long,
    • Lorsqu’un visage est large, c’est plutôt mieux d’avoir un nez un peu large, occupant plus d’espace que si le visage est mince.

    Il est raisonnable de raccourcir un nez trop fort sur un petit visage, et il n’est pas raisonnable de le raccourcir trop chez un homme par exemple.

    Il y a une grande différence entre le nez masculin et le nez féminin. Il est souhaitable de féminiser un nez bossu et osseux chez une femme, et au contraire il est plutôt souhaitable de conserver un nez long et qui maintien son aspect viril chez un homme : autrement dit il faut garder à chacun son caractère propre et c’est tout l’objet de ou des consultations préopératoires qui décideront par un « consentement mutuel » de la meilleure forme à proposer si l’on souhaite modifier son nez.

Besoin de renseignements ?